Usine à gaz, le terme est certes un peu fort, mais c’est ce que j’ai ressenti en utilisant Dreamweaver, il y a plusieurs années déjà.

Dreamweaver – kézako ?

Dreamweaver est un logiciel produit par la société Adobe. Cette dernière est extrêmement connue dans le milieu de l’informatique car elle est à l’origine de nombreux logiciels professionnels tels que Photoshop pour la retouche de photos ou Première pour le montage de vidéos. Mais c’est aussi la première à concevoir la technologie Flash ou encore le fichier PDF.

Adobe à chercher à apporter à l’ensemble des internautes un logiciel qui puisse les assister dans la création de leur site Internet. Sa force réside dans son mode graphique. Il permet de visualiser le site en cours de création et d’appliquer à la souris des modifications d’agencement.

DreamWeaver peut aussi s’utiliser en mode code pour les puristes et permet d’effectuer les retouches de son site.

Pourquoi est ce que ça cloche ?

En relisant ces premières lignes, le logiciel est plutôt intéressant. Un non-initié peut le prendre en main et commencer à construire son premier site internet. Cette impression demeure tant que vous n’en demandez pas trop dans la construction de votre site.

Adobe fait évoluer son produit depuis de nombreuses années. Ils se basent sur les nouvelles avancées technologiques et le retour des clients. Leur crédo est de simplifier au maximum la technique ( l’utilisateur doit trouver les choses faciles pour adhérer ) et de diversifier les rendus pour plus de personnalisation ( l’utilisateur doit se sentir unique ).

Mais ce grand écart finit par rendre les choses encore plus complexes car vous êtes en possession d’un logiciel qui peut tout faire mais que vous ne savez pas piloter : l’usine à gaz.

Développer sous DreamWeaver

Vous êtes développeur et vous avez des connaissances en programmation, alors passez votre chemin. DreamWeaver peut convenir pendant un temps pour créer son premier site. Mais la capacité exceptionnelle de ce logiciel à rajouter des bouts de code pour rien dans toutes les pages est juste une horreur.

Il me parait difficile de proposer un logiciel permettant de construire des sites sans que l’utilisateur connaisse les fondamentaux de la programmation qu’il y a derrière. Et si au final vous ne travaillez qu’en mode code, autant prendre un éditeur de texte bien plus léger pour exécuter les mêmes tâches (Notepad ++ par exemple qui est gratuit en plus).

Pour plusieurs de nos clients, leur premier site internet a été crée, pendant leur formation, avec DreamWeaver. Mais après avoir vu nos réalisations, ils ont fini par reconnaitre que développer leur propre site était chronophage et l’esthétisme était discutable.