jQuery versus Flash - MozArtsduWeb

jQuery versus Flash

Informations utiles

[bra_blockquote align=’aucun’]Je voudrais faire de l’animation sur mon site Internet. Vous me conseillez quoi ? du Flash ou un GIF animé.[/bra_blockquote]

[bra_divider height=’10’]

Cette phrase, qui nous fait toujours sourire, est pourtant bien réelle. Tout le monde n’est pas au fait de ce qui peut se faire sur le Web (et ceux qui doit se faire). Faisons donc le point sur l’existant pour ceux qui cherche à comprendre.

Le GIF animé

[bra_divider height=’50’]

manga-dragonball-z-26

Le Flash ou SWF

A BANNIR

A BANNIR

[bra_divider height=’30’]

Pourquoi bannir ces technologies ?

[bra_list style=’colored-counter-list’]

  • Le GIF animé est arrivé avec les débuts de l’internet. C’est un format d’image qui permet d’enregistrer plusieurs images et de les afficher successivement. On se retrouve ainsi avec une « animation ». L’inconvénient est d’avoir cette boucle infinie incontrôlable de l’image. (et puis c’est has-been !)
  • Concernant le Flash, si vous êtes sur un iPhone ou iPad, vous l’aurez déjà compris, c’est illisible. La raison vient du positionnement de la firme de Cupertino qui bloque le fonctionnement de la technologie Flash. Pourquoi le bloquer ? Déjà parce que c’est un concurrent de la marque à la Pomme, mais aussi parce que le fonctionnement de cette technologie va à l’encontre du fonctionnement de ses terminaux. (Comment devrais réagir le tactile si vous passer sur un application Flash qui est tout sauf standard)

[/bra_list]

En perdant la capacité du flash avec le premier iPhone, les développeurs se sont tournés vers des solutions alternatives. Coté animation, il ne reste que le Javascript.

Proposer d’office dans les solutions WordPress, jQuery (un framework Javascript) a su s’imposer auprès de la communauté des développeurs.

[bra_divider height=’30’]

Les possibilités avec jQuery

Ce langage est compris par l’ensemble des navigateurs et utilise des techniques simples liés aux langages basiques de l’internet (HTML et CSS). Ces techniques associées et placées les unes après les autres permettent de déclencher des « animations ».

Voici 2 exemples de ce que l’on peut faire avec un petit peu de jQuery :

[bra_divider height=’20’]

Des barres qui s’incrémentent

[bra_graph_container]

[bra_graph Title=’GIF’ Percent=’10’]

[bra_graph Title=’Flash’ Percent=’25’]

[bra_graph Title=’jQuery’ Percent=’85’]

[/bra_graph_container]

Un système accordéon

[bra_toggle collapsable=’yes’ caption=’Appuyer ici’]Cette méthode dévoile des parties de textes[/bra_toggle]

[bra_toggle collapsable=’yes’ caption=’Appuyer ici’]C’est un élément pratique pour contenir une Foire Aux Questions par exemple.[/bra_toggle]

[bra_divider height=’30’]

Bien sur, jQuery permet de faire bien plus de choses que simplement ces petits effets. Notre équipe met en pratique de nouveaux effets sur un prochain site.

Désormais, vous pourrez dire que votre animation, vous la voulez en jQuery !